ACCUEILLIR ET TRAVAILLER AVEC LA SOUFFRANCE PSYCHIQUE DE L’ENFANT OU DE L’ADOLESCENT


      Faire face à la souffrance de l’enfant ou de l’adolescent nécessite de comprendre, ou du moins, de réfléchir à ce qui est en « jeu » pour ce jeune, dans la singularité de son rapport au monde. Des repères théoriques sont nécessaires pour prendre en compte les manifestations de souffrance psychique comme symptômes, c’est à dire porteurs de sens. Cette formation propose de situer les troubles de l’enfant ou de l’adolescent en rapport avec le développement de la personnalité et de « penser la pratique », en observant et en analysant le mode de relation qui se tisse avec l’enfant ou l’adolescent. « Penser la pratique », c’est aussi repérer les conditions pour qu’une institution permette cette rencontre et une mise au travail du collectif sur ces enjeux.

 

1er AU 5 OCTOBRE 2018

18440EA
– Durée : 35 heures
– Lieu : Paris (75)
– Coût pédagogique : 1 000 €

  • Revisiter et s’approprier les bases du développement de la personnalité en lien avec la dynamique familiale
  • Réfléchir aux « achoppements » que l’enfant est susceptible de rencontrer au cours de son développement et aux souffrances qui y sont liées
  • Identifier les diverses manifestations de la souffrance et être capable de les analyser au regard du développement de la personnalité ou/et de la question du traumatisme
  • Interroger et analyser les difficultés rencontrées dans l’accueil de la souffrance de l’enfant/ l’adolescent
  • Donner du sens à ce que signifient « accueillir », « écouter », altérité , inter-subjectivité...
  • Mieux se positionner dans la relation avec l’enfant qui souffre en tenant compte de ses propres éprouvés
  • Penser sa pratique en s’appropriant des repères conceptuels issus de la clinique psychanalytique
  • Repérer les conditions institutionnelles favorisant ou entravant la mise au travail en équipe de cette réflexion sur les enjeux relationnels avec l’enfant
  • Fondements du développement et de la structuration psychique de l’enfant et de l’adolescent: les relations précoces, l’individuation, la triangulation oedipienne, la période de latence, l’adolescence
  • Apports psychanalytiques : S.Freud (stade du développement, théorie des pulsions), D.Winnicott (aire transitionnelle, holding, crainte de l’effondrement), J.Lacan (stade du miroir, Reel, Imaginaire, Symbolique)...
  • L’accueil des différentes expressions de la souffrance chez l’enfant/ l’adolescent : la question du sens et du symptôme
  • Les enjeux dans la relation : réflexion sur les concepts d’altérité, de subjectivité et d’inter-subjectivité, d’identification, de projection... Prise en compte de ses propres éprouvés
  • Qu’est ce qu’écouter ? : apports de la littérature, de la philosophie, de la psychanalyse
  • Réflexion sur le dispositif institutionnel qui permettrait de prendre en compte et d’accueillir au mieux la souffrance de l’enfant ou/et de l’adolescent
  • Apports théoriques et méthodologiques, analyse de situations professionnelles, études de cas présentés par les stagiaires et le formateur
  • Identification des acquis à partir de l’analyse de situations professionnelles et de leurs évolutions
  • Attestation de présence et de fin de formation

Professionnels du champ éducatif ou thérapeutique engagés dans le travail auprès d’enfants et d’adolescents

Nous contacter


Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour toute demande de renseignements (information liée à la formation, obtenir un devis en inter, autre(s) …)