LA BIENTRAITANCE : PRATIQUE INDIVIDUELLE ET CULTURE INSTITUTIONNELLE

« Etre bien-traitant » au quotidien en institution, un enjeu éthique


      « La bientraitance » et le questionnement éthique sont les deux fondements à partir desquels les recommandations de l’ANESM se déclinent, recommandations qui organisent maintenant le champ institutionnel des établissements sociaux et médico-sociaux. Qu’en est-il de notre pratique relationnelle individuelle et collective auprès des personnes que nous accompagnons? Comment travailler à un meilleur positionnement ? Cette formation questionne les enjeux relationnels souvent éprouvants auxquels chacun est confronté dans l’accompagnement des personnes et au sein même du collectif.C’est au carrefour de la pratique individuelle, du travail collégial et de ce qui est institué dans chaque établissement qu’un cheminement peut exister pour chaque professionnel et donner un sens au concept de « bien-traitance ».

 

5 AU 8 NOVEMBRE 2018

18385TE
– Durée : 35 heures
– Lieu : Paris (75)
– Coût pédagogique : 1 000 €

4 AU 7 NOVEMBRE 2019

19385TE
– Durée : 28 heures
– Lieu : Paris (75)
– Coût pédagogique : 850 €

  • Etre en mesure de situer et de penser sa pratique dans l’articulation de plusieurs niveaux : le travail collégial, l’institution, le cadre législatif et les recommandations de l’ANESM
  • Travailler et réfléchir à la mise en œuvre des préconisations de l’ANESM du point de vue de la relation d’accompagnement et du travail en équipe
  • Acquérir des repères fondamentaux pour avancer dans la compréhension des enjeux de la rencontre
  • Améliorer sa pratique en partageant avec les autres stagiaires les questionnements personnels concernant la pratique de la « bientraitance » dans sa propre institution
  • Etre en mesure de discerner ce qui fait obstacle à la bientraitance dans sa propre pratique et dans la dynamique de son propre établissement
  • Repérage du contexte institutionnel, et du cadre législatif organisant l’activité sociale et médico-sociale (lois cadres, ANESM, recommandations et évaluations, ARS, HAS)
  • Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles concernant la bientraitance. Historique du concept et définitions. Relation à l’éthique, la responsabilité
  • Mise en relation avec la pratique d’accompagnement et apports théoriques: les processus intra-psychiques dans la relation (notions issues de la psychologie et de la psychanalyse ). La réflexion sur les notions d’accueil, d’écoute, de singularité, de subjectivité/ objectivité... Et les éléments de psychopathologie pour comprendre ce qui est en jeu dans la relation selon les personnes accompagnées
  • Travail en équipe : distinction des notions de conflit et de violence, articulation et différenciation des fonctions, transmissions entre collègues, circulation de la parole
  • Partage et analyse de situations professionnelles apportées par les stagiaires
  • La formation alterne des apports théoriques associés à la présentation, l’analyse et l’évolution de situations professionnelles
  • Analyse des acquis à partir la prise en compte des apports théoriques dans l’élaboration de situations professionnelles
  • Attestation de présence et de fin de formation

Professionnels du champ éducatif ou thérapeutique impliqués dans l’accompagnement de personnes ayant une déficience intellectuelle ou en souffrance psychique.

Céline MATTHIEUSSENT : Psychologue clinicienne, psychologue du travail et formatrice

Nous contacter


Merci de compléter le formulaire ci-dessous pour toute demande de renseignements (information liée à la formation, obtenir un devis en inter, autre(s) …)